Qui sommes nous ?



*************** QUI SOMMES NOUS ?
*******************


Nous sommes une association d'amateurs qui pratiquons la reliure pour notre propre plaisir. Notre local se situe à Draveil, au fond de l'allée du Portugal, qui longe la base de Loisirs.
Notre atelier est ouvert les Samedi matin (9h-12h) et après-midi (14h-17h), en présence de notre professeur, Mme Royer; mais également le Mardi matin et le Jeudi matin, sans cette dernière, et cela toute l'année à l'exception des jours fériés du calendrier.
Nous recevrons avec plaisir toute personne intéressée par la mise en valeur ou la sauvegarde des livres, pour connaître notre travail, nous voir à l'ouvrage, poser des questions au professeur, éventuellement s'inscrire à notre atelier, pourquoi pas ? ... cela à tout moment de l'année.
Donc à bientôt.........


Un mot du Président.
Ce blog est le blog de tous les Lieurs. Chacun peut y intervenir librement, insérer du texte, des photos,... Il n'y a pas de censure. Certes, on le constatera; la signature est le plus souvent celle du Président...timidité ? réticence devant l'ordinateur ? Allez savoir ! Peu importe; qui a choisi le rôle de l'animateur se doit de l'assumer !
Mais là n'est pas mon propos. Animateur, certes, mais pas formateur (il y a un professeur pour cela). Dans mes articles, je présenterai des travaux d'adhérents. Je n'ai pas qualité pour les juger. Le choix des œuvres présentées ne résulte que de la bonne volonté des adhérents de me les confier pour les photos. Les remarques que j'y ferai ne reflètent que l'impression d'un quidam qui, certes, aime les beaux livres, mais sans compétence particulière sur le sujet. Je me donne la position d'un journaliste, aucunement celle d'un spécialiste. Je tenais à préciser ce point, afin qu'il n'y ait pas de malentendu.




mardi 27 décembre 2016

Quand les poussins s'y mettent...

Jeudi et Vendredi 22 et 23 Décembre matins, encore un stage à l'atelier des Lieurs. Mais cette fois, les vedettes sont deux petites filles: Enola (10 ans), accompagnée de sa maman Nathalie, et Tess (13 ans), une petite-fille de Camille.

 
Christine est aux commandes avec Camille comme assistant. Tout le monde s'active; c'est une affaire sérieuse


 
La tâche demande de l'attention; les petites mains doivent manier le scalpel, les ciseaux, la colle..., et il vaut mieux s'entr'aider...



...ou bien non ! Qu'est-ce que vous croyez ?  Je fais ça toute seule ...



Fières du résultat ? Un peu !



Même vu de près, c'est chouette !


Au revoir les amies, revenez nous voir !

mercredi 21 décembre 2016

Deux nouveaux stagiaires

Ce 16 Décembre, nous recevons dans notre atelier deux stagiaires de qualité "; Pascale, Réflexologue en formation et Gilles, Ingénieur dans l'aéronautique, dans le cadre de notre stage d'initiation à la reliure dit "Stage Livre de Poche".

Nos deux apprentis ne rechignent pas à la tâche; comme on l'aura noté (photo ci dessous)...

...leurs gestes sont parfaitement coordonnés...

 ...l'ambiance est sérieuse...

 ...enfin; presque toujours !








Fin de partie; on ne rit plus....


...la sanction viendra du Grand Vérificateur.


 La tension monte !



               SUSPENSE ...




...pas de tâche de colle !
...pas de déco à l'envers !
...les chasses sont régulières !
...pas de faute de goût...

...le Grand Vérificateur est muet !!!




dimanche 4 décembre 2016

19 Novembre 2016, le salon du premier roman

Rédigé par Camille

En dehors de la fête des associations et des journées "Portes Ouvertes", plus spécifiquement dédiées à faire connaître l'atelier et recueillir des inscriptions éventuelles, le salon du premier roman est pour l'instant la seule exposition publique de nos travaux à Draveil.

Comme on le sait, le salon est l'occasion d'une cérémonie destinée à promouvoir de jeunes auteurs et leur fournir ainsi un tremplin vers la notoriété.

On voit sur la photo ci-contre, de gauche à droite et de haut en bas, l'assemblée écoutant un jeune auteur présentant son ouvrage, une auteure devant son stand, puis Monsieur le Maire concluant la journée.


En marge de cette cérémonie, plusieurs associations draveilloises dédiées au livre, dont "Les Lieurs de Sénart", ont un stand pour présenter leur activité.


Pour la circonstance, nous avions beaucoup de livres à montrer, trop même en regard de la dimension de notre stand. On trouvera sans doute notre présentation un peu trop touffue; ce n'est pas grave, on fera mieux la prochaine fois !


Plusieurs adhérents de l'atelier sont venus me relayer pour tenir le stand; je les en remercie, et par ailleurs de nombreux visiteurs sont venus apprécier nos travaux.


Sur les photos ci-dessus, on reconnaîtra, en haut à gauche, Mme Cécile Vic, Adjointe au Maire pour la Culture, et par ailleurs de nombreux relieurs de l'atelier. Monsieur le Maire est passé rapidement à notre stand, mais nous a gratifiés, dans son allocution de clôture, d'une mention spécifique en reconnaissance de la qualité de nos travaux.

Petite distraction à la Résidence du Parc

Rédigé par Camille

Ce Vendredi 18 Novembre, j'ai eu le plaisir de venir distraire un court instant quelques résidents de la Résidence du Parc à Draveil.






Mme Meuret, ci-contre à gauche, Directrice de la Résidence, et moi-même avions aménagé ce rendez-vous auquel ont participé 5 résidents.
Après un petit historique de la reliure, nos spectateurs et spectatrices ont pu découvrir les nombreuses étapes de la confection d'une reliure. Du débrochage jusqu'à l'habillage de cuir, en passant par la couture (démonstration en vrai sur un livre), nos amis se sont montrés très attentifs, et m'ont réservé un accueil tout à fait sympathique.

12 Novembre 2016, Assemblée Générale et exposition en interne

Ce Samedi 12 Novembre, les Lieurs tenaient leur Assemblée Générale annuelle. Dans la mesure où un maximum d'adhérents étaient présents, il était judicieux de provoquer simultanément une exposition, en interne, de nos travaux les plus récents.

Notre professeur, Marie-Odile, malgré ses soucis de santé, nous a fait le plaisir d'assister à la séance, accompagnée de son époux Jean-Michel. C'était l'occasion pour eux de fêter avec nous leur récent mariage; nous devons sincèrement les en remercier.

Inutile de s'étendre sur la séance d'Assemblée Générale; il n'y est question que de bilans, de budget, de ménage, etc... donc de sujets qui fâchent ! Mais finalement, tout se passa bien et l'on en vint volontiers aux (modestes) agapes prévues pour l'occasion.

Notre petite exposition interne révèle toujours quelques surprises. Il est vrai que nous ne voyons pas toujours les livres des collègues lorsqu'ils sont finis, surtout eu égard à la coupure entre habitués du samedi Matin et habitués du Samedi après-midi. La confrontation permet ainsi des échanges toujours fructueux.

Les photos ci-après donnent un petit aperçu de l'exposition


Notre petite collation accompagnée du champagne offert par Marie-Odile concluait agréablement la séance.



Une journée de stage

Rédigé par Camille

Lundi 31 Octobre

Nous devions recevoir 2 nouveaux stagiaires extérieurs; de fait, un seul s'est présenté: Jacques, relieur-doreur au club de Viry-Chatillon. Heureusement, nos deux amis de l'atelier Amap et Fabrice avaient souhaité une petite piqure de rappel (cf article du Mardi 4 Juin 2016) et sont donc venus étoffer la séance.

Coïncidence: Jacques et Amap, tous deux anciens médecins d'une même structure hospitalière, se retrouvaient là par hasard, sans concertation préalable, ce qui ajoutait à l'ambiance sympathique de la journée.


Ci-dessus: Jacques (très inspiré), Amap et Fabrice au travail, puis Camille transmettant à Jacques son savoir limité.



 Ci contre, nos trois artistes en action...

....et ci-dessous, le livre de Jacques terminé...

...puis ceux d'Amap et Fabrice


samedi 8 octobre 2016

Marie-Odile épouse Jean-Michel

Ce jour Samedi 8 Octobre 2016, notre professeur Marie-Odile épouse Jean-Michel, à Cognac où ils ont une résidence commune.





Les "Lieurs" adressent au couple toutes leurs félicitations, de longues années de bonheur, de joies partagées et le plaisir de faire plein de projets ensemble, dans les meilleures conditions de santé possibles.

Tous vous embrassent très chaleureusement



Les Lieurs de Sénart

samedi 1 octobre 2016

Christine et les baguettes magiques

Christine aime la nouveauté; de surcroit, la difficulté technique ne la rebute pas.  


Cette fois, elle nous donne des leçons avec ce joli portfolio de photos de Malte assemblées suivant la technique dite du "montage sur baguettes"
.
La justification de ce montage est qu'il permet une ouverture totalement "à plat" de l'ouvrage, permettant de profiter pleinement des superbes photos qui le composent.



Le principe de construction en est assez simple, la réalisation plus compliquée car elle exige une grande précision dans la géométrie de l'assemblage.

On comprendra le montage sur les 3 photos ci-dessous.

Chaque cahier étant cousu séparément, on le munit d'un onglet de toile prolongé vers l'arrière, suffisamment pour permettre  le passage d'une baguette. On a ménagé dans cet onglet un certain nombre d'évidements rectangulaires. Ainsi sur la photo 1, on aperçoit l'onglet avec un évidement au centre.  La toile qui passe dans cet évidement fait partie de la toile de couverture.

La toile de couverture, à l'inverse, possède des évidements là où les onglets n'en ont pas. Ainsi sur la photo 2 prise entre 2 cahiers, on voit les passages de cette toile.

Des baguettes de diamètre adéquat sont ensuite enfilées entre les onglets et la toile de couverture. On les aperçoit sur la photo 3. Les baguettes suffisent à assurer la cohésion ferme de l'ensemble. 



















Les photos ci-dessus, à gauche, montrent le premier plat et le dos de l'ouvrage. L'assemblage décrit plus haut apparaît clairement, et constitue, en même temps qu'un dispositif de construction, un élément décoratif élégant et original.

Le premier plat est agrémenté d'une étoile formée en relief à l'émalène, et d'une image prélevée à l'intérieur de l'ouvrage (photos de droite).

Cette réalisation montre qu'avec de la méthode: rechercher l'information, faire le projet, trouver les matériaux, faire des essais, puis enfin se lancer, l'activité de reliure peut être un véritable travail de synthèse, créatif, varié, tant sur le plan de la technique que sur le plan artistique, en fin de compte très gratifiant.


Habillez vos livres pour exposition

Rédigé par Camille

Nos chers Lieurs ne devraient pas oublier que les merveilles qu'ils produisent doivent être montrées dans des expositions où nous participons, à moins qu'ils ne préfèrent inviter la population draveilloise à venir contempler leur bibliothèque dans leur salon.

Je le sais, tous craignent la manipulation de leurs chefs-d’œuvre par des mains forcément négligentes. Certains optent pour la confection d'un coffret, ce qui ne fait que déplacer le problème, dès lors que le coffret devient lui-même une œuvre d'art.

L'atelier s'est doté d'un rouleau de mylar. Je vous propose d'habiller les livres que vous nous confierez de ce matériau quasiment invisible. Pour la technique, elle est élémentaire, et tous ceux qui ont, dans le temps (il y a longtemps), recouvert leurs livres d'école la connaissent. Mais attention, le mylar réserve quelques surprises ! Je vous propose un schéma qui peut éventuellement vous aider.

En entourant le livre d'un papier, on a découpé le gabarit exact du livre AAAA (en bleu). A ce rectangle on ajoute sur chaque côté 2 fois la largeur des rabats, par ex. 2 fois 4 cm, soit le rectangle BBBB, que l'on découpe dans du mylar. Placer le gabarit au centre du mylar et le maintenir à l'aide de papiers adhésifs (en jaune), type papier cache de peintre. Repérer la totalité (et même un peu plus) de la partie arrondie du dos, soit les repères K, L.
Faire ensuite les coupes légèrement obliques marquées en rouge: AE, CD, au coin, et de même aux autres coins,  puis FG, HJ et KL aux milieux des grands côtés.Noter que les le point C est légèrement décalé par rapport au sommet A, et de même le point F est légèrement décalé par rapport au repère L.
On fait ainsi tomber les zones marquées en gris.
On peut maintenant, en enveloppant progressivement le livre, rabattre les rabats, en les ajustant l'un après l'autre sur le livre. Tant que l'on n'a pas marqué fermement les plis au plioir, il est toujours possible de les corriger. A la fin seulement, marquer définitivement les plis au plioir. Le mylar, contrairement au rhodoid, ne casse pas. 
Pour terminer, enlever le gabarit et les adhésifs. Les traces d'adhésif se nettoient au white-spirit. La jaquette étant enfin remise en place, on assure le maintien des angles par des bouts d'adhésif, en évitant bien sûr tout contact avec le livre.


lundi 12 septembre 2016

Fête de associations 2016; la rentrée des Lieurs

Rédigé par Camille

Les lieurs font aussi leur rentrée...bien qu'ils ne soient jamais sortis ! En effet, l'association ne s'arrête jamais; c'est un de ses grands avantages.

Pourtant la plupart d'entre nous se sont échappés au moins quelques semaines, pour se mettre au vert, revoir les enfants, les petits-enfants, les familles, les amis, découvrir d'autres horizons,... de sorte que l'atelier a été très calme ce mois d'Août. Enfin, pour la plupart, cette parenthèse aura été bénéfique.

Hélas, les choses ne se passent pas toujours comme on le voudrait. Notre ami Paul a rencontré un accident de santé qui aurait pu être grave. A ma connaissance, il s'en est assez bien sorti, et pourvu qu'il se ménage un peu, aidé par son optimisme naturel, je pense que nous ne tarderons pas à le revoir.
Nous ne lui souhaitons pas autre chose.

Plus préoccupants sont les soucis de santé de Marie-Odile. On ne devrait la revoir qu'épisodiquement jusqu'au mois de Décembre, peut-être au delà... Qu'elle sache que nous ne lui demanderons pas plus qu'elle ne pourra donner ! Ce qu'elle fera, peu ou beaucoup, sera déjà très bien; pour le reste, le respect de son traitement doit être sa priorité, et pour cela nous lui souhaitons beaucoup de courage.

Les "jeunes adhérents" vont se trouver un peu démunis. Il appartiendra aux "anciens" de les aider. A tous, je demande un effort de tolérance. Aucun de nous n'a les compétences d'un professionnel. Chacun a ses petites méthodes qu'il voit comme les meilleures, mais qui ne sont pas celles d'un autre, ce qui peut perturber les plus "jeunes". Je suggère aux "jeunes" de ne pas trop se disperser, travailler plutôt en tandem avec un "ancien" sur l'ensemble d'un ouvrage, et aller ainsi jusqu'au bout.
Le passé a montré que tous les "anciens" ont été capables de fournir de beaux livres, donc tous sont également capables d'accompagner des débutants. Il y aura, certes, de petites erreurs; heureusement, la reliure est bonne fille, et l'on peut (presque) toujours réparer. Sur ce point, Marie-Odile se fera un plaisir de nous remettre sur la voie lors de ses apparitions.

La fête des Associations a eu lieu, dans les conditions que vous savez dues aux exigences sécuritaires.


La plupart des personnes qui m'ont aidé à tenir le stand sont sur la photo: Alfred, Christine, Edmond, Raimond. Ajoutez Pierre T.,  Béatrice, plus quelques personnes qui nous ont au moins rendu une petite visite: Philippe, Claude B., Marylène. Je tiens à tous les remercier très vivement; ils m'ont soulagé, physiquement et moralement, lors d'une journée assez éprouvante.

A ces remerciements, j'associerai Monsieur le Maire de Draveil, qui nous a fait l'honneur d'une petite visite, à notre stand, mais aussi le personnel de la vie associative de la Mairie, en particulier Mmes Neveu et Junique qui m'ont très efficacement "réinventé" un stand en dernière minute, alors que nous n'en avions pas (erreur ? oubli ? papier égaré ?) deux jours seulement avant la fête.

En terme de contacts pris, le résultat de cette journée est certes assez modeste. Il est vrai que nous ne souhaitions pas forcer le recrutement, étant donné nos conditions actuelles de travail: effectif déjà très élevé, restriction d'espace, de stationnement, soucis de santé de M.O.. Pour cette année, il s'agirait surtout de souffler un peu, retrouver nos marques après le maelstrom de 2016, et viser l'année prochaine pour une véritable relance.

vendredi 22 juillet 2016

Raymond, randonneur et maintenant futur relieur......








 Au cours d'une de nos randos du vendredi matin, nous avons parlé emboîtage.... il a été tout de suite très intéressé....






Avec Christine, nous avons organisé ce  mercredi 22 juin, le  stage de livre de poche et avons découvert un élève très minutieux... et très attentif....




Son premier livre de poche relié... de la science-fiction "La Réserve des lutins"...



 Nous avons enchaîné le mercredi suivant, à sa demande, par un second stage.
Comme cela c'est bien déroulé au niveau du temps, nous avons affiné, en lui proposant un montage avec émalène....

Visiblement très content du résultat....

"De Goupil à Margot", livre auquel il tient beaucoup....





Et maintenant Raymond s'est inscrit et vient en cours le samedi.... un nouvel adhérent...

Bienvenue Raymond !!!

mercredi 13 juillet 2016

6 Juin 2016: la conférence de Pascal à la bibliothèque de l'Arsenal

Rédigé par Camille

Dans le cadre d'une série de conférences organisées par la BNF à la bibliothèque de l'Arsenal, sur le thème de "L'histoire de la reliure", notre ami Pascal avait la charge d'animer la 5ème séance, traitant en particulier de la reliure moderne, du XXème siècle à nos jours.

Au sein d'une salle pleine, Claude B. et moi-même avons pu profiter de son érudition en la matière, grâce à un exposé très complet et une abondante présentation de diapositives.


Le pourtour de la salle présentait une assez belle sélection de reliures appartenant à la BNF. Les photos ci-après, prises dans de mauvaises conditions de lumière, n'en donnent qu'une faible idée.


Quatre ouvrages sur Draveil

Rédigé par Camille

Notre bonne ville de Draveil valait bien que l'on lui consacre quelques ouvrages. Nos amis Pierre T., Edmond et Paul ont été inspirés par le sujet à partir de quatre ouvrages:
              - Draveil et son histoire
              - Draveil, les 100 personnages
              - Paris-Jardins
              - Alphonse Daudet

Draveil et son histoire



Cet ouvrage, signé René Fontaine, relate l'histoire de la ville depuis sa fondation jusqu'à nos jours. Il a été traité en reliure par nos amis Paul et Pierre T.,



Dans un habillage plein chagrin vert, Paul incorpore le blason de la ville avec le fameux chêne (peut-être le chêne d'Antin), qui évoque la forêt de Sénart, et la devise, "Entre les eaux et les arbres", en latin sur l'image. Au dessous du blason, la devise en français, posée à l'or, ondule comme la Seine qui borde la ville.




Pierre T. nous en donne un version plus simple, mais techniquement parfaite, avec une pièce titre réalisée par lui-même.





Draveil, les 100 personnages


 Cet ouvrage contient des biographies de 100 personnages ayant compté dans l'histoire de la ville. Les monographies de ces personnages sont signées de 10 auteurs différents.
Parmi ces personnages, on trouvera bien sûr Daudet, Delacroix, Nadar, mais bien d'autres encore...souvent inattendus !



Pour cet ouvrage, Edmond reprend le blason de la cité entouré d'un listel, ainsi que le titre original pour illustrer le premier plat, le tout en incrustation sur une peau plein chagrin gris-bleue.


Le travail le plus original se trouve sans doute dans le 4ème plat, avec une belle évocation du "chêne d'Antin" réalisée dans un assemblage de placages de bois. Les feuilles qui l'entourent sont d'un cuir vert moulé en incrustation sur de véritables feuilles de chêne.
Tous les titres sont réalisés par le relieur. 


Pierre T. traite le même ouvrage en reprenant les emblèmes de Draveil; la forêt (le chêne) et l'eau (la Seine). Pour la forêt, on trouve au premier plat trois magnifiques feuilles de chêne en incrustation, dans des peaux verte et jaune moulées sur des feuilles véritables.


Pour l'eau, on trouve au 4ème plat une évocation de la Seine, (peau gris-bleue), entourée de sept médaillons représentant 7 personnages parmi les plus notoires de l'ouvrage. Le titre est rapporté au dos en lettres relief.


L'ouvrage est protégé par un coffret s'ouvrant en deux parties emboitables. le dos de cuir vert porte le titre de l'ouvrage, les plats sont d'un papier à la cuve, les côtés habillés d'une toile vert clair et le fond d'une toile beige.




Paris-Jardins



L'ouvrage, signé par "les amis de l'histoire et du patrimoine de Paris-Jardins" relate, en s'appuyant sur de nombreuses illustrations, le passé de ce groupe pavillonnaire, qui fait date dans l'histoire de l'architecture comme un des premiers ensembles résidentiels du 20ème siècle. 




Pour cet ouvrage, Pierre T. nous offre un magnifique décor en première de couverture, avec un vrai travail de maquettiste dans la représentation du Kiosque. Sur fond d'une peau bleue claire, la construction est en placage de bois peint, les grilles en fils de laiton, la toiture est d'une peau noire moulée sur un assemblage de tuiles découpées dans du carton et posées individuellement, le titre dans une peau beige moulée sur lettres en relief, le tout entouré de listels verts...on appréciera la finition du travail.


Alphonse Daudet



On ne saurait parler de Draveil sans évoquer Alphonse Daudet qui y résida de 1887 à 1897.
L'ouvrage ci-contre, publié à "La librairie Rombaldi", rassemble 3 romans de l'auteur: "La petite paroisse", "Premier voyage, premier mensonge", et "La Fédor".








Pierre T., à nouveau, s'est chargé de la mise en valeur de l'ouvrage par une reliure plein chagrin très particulière, puisque le portrait de l'auteur est réalisé... en différents placages de bois (premier plat).


Le nom de l'auteur au premier plat, posé à l'or dans une fenêtre de cuir clair, est entouré d'un listel ainsi que le portrait. Ce nom d'auteur, ainsi que tous les titres au dos sont réalisés par le relieur.