Qui sommes nous ?



*************** QUI SOMMES NOUS ?
*******************


Nous sommes une association d'amateurs qui pratiquons la reliure pour notre propre plaisir. Notre local se situe à Draveil, au fond de l'allée du Portugal, qui longe la base de Loisirs.
Notre atelier est ouvert les Samedi matin (9h-12h) et après-midi (14h-17h), en présence de notre professeur, Mme Royer; mais également le Mardi matin et le Jeudi matin, sans cette dernière, et cela toute l'année à l'exception des jours fériés du calendrier.
Nous recevrons avec plaisir toute personne intéressée par la mise en valeur ou la sauvegarde des livres, pour connaître notre travail, nous voir à l'ouvrage, poser des questions au professeur, éventuellement s'inscrire à notre atelier, pourquoi pas ? ... cela à tout moment de l'année.
Donc à bientôt.........


Un mot du Président.
Ce blog est le blog de tous les Lieurs. Chacun peut y intervenir librement, insérer du texte, des photos,... Il n'y a pas de censure. Certes, on le constatera; la signature est le plus souvent celle du Président...timidité ? réticence devant l'ordinateur ? Allez savoir ! Peu importe; qui a choisi le rôle de l'animateur se doit de l'assumer !
Mais là n'est pas mon propos. Animateur, certes, mais pas formateur (il y a un professeur pour cela). Dans mes articles, je présenterai des travaux d'adhérents. Je n'ai pas qualité pour les juger. Le choix des œuvres présentées ne résulte que de la bonne volonté des adhérents de me les confier pour les photos. Les remarques que j'y ferai ne reflètent que l'impression d'un quidam qui, certes, aime les beaux livres, mais sans compétence particulière sur le sujet. Je me donne la position d'un journaliste, aucunement celle d'un spécialiste. Je tenais à préciser ce point, afin qu'il n'y ait pas de malentendu.




samedi 2 janvier 2016

Une visite à l'observatoire Camille Flammarion

Le  8 Décembre, l'Observatoire Camille Flammarion à Juvisy accueillait un groupe de nos relieurs accompagnés de quelques uns de leurs conjoints. Ainsi sept relieurs et 5 de leurs époux ou épouses participaient à cette visite.

Le Comité d’Organisation ayant opportunément réservé, entre deux jours de pluie, un jour de grand soleil pour la circonstance, la visite a pu s’effectuer sous un ciel lumineux propre à d’intéressantes observations à la lunette. 

Le sympathique Vice-Président de la Société Astronomique de France, Mr Oger, nous a fait découvrir avec passion les parties restaurées de l'édifice : la coupole et la lunette.

Les photos ci-dessous montrent l'entrée du parc et le bâtiment principal. Au dessous, le groupe de relieurs attend l'ouverture : de gauche à droite Camille, Andrée (ép. de Pierre T., de dos), Christine, Josette (ép. d'Edmond), Mr Oger (à demi caché), Michel (ép. de Danielle), Danielle, Pierre L., Edmond. Béatrice (ép. de Camille) et Pierre T. sont hors champ, Paulo et Geneviève ne sont pas encore arrivés.







Ci dessus, la coupole vue de la terrasse, pouvant tourner sur un plan équatorial, partiellement ouverte pour dégager le champ à la lunette. En bas à droite, la tour de l’édifice, non encore restaurée



Ci dessus, Mr Oger s'active avec vivacité pour positionner la coupole, ouvrir un panneau du dôme et orienter la lunette.



Le dôme est maintenant ouvert et la lunette est pointée vers le ciel




Vues de détail de la lunette. On remarque la complexité du système d'orientation.


 
L’image du soleil est projetée sur un papier. On observe les tâches solaires. En bas, au centre, Béatrice observe le soleil à travers un filtre en "Astrosolar".




Chacun de nous s’improvise à son tour astronome amateur. On aura ainsi pu observer successivement les tâches solaires, puis le disque de Jupiter, légèrement nuancé de bandes parallèles, enfin un croissant de la planète Vénus.




Sur la façade sud de l'édifice, on observe le cadran solaire, décalé d'une heure par rapport à nos horloges. Des indications complémentaires sur le cadran permettent d'affiner l'heure en fonction du jour de l'année.





Ci-dessus quelques ouvrages de la bibliothèque de Camille Flammarion. Le livre de gauche est son célèbre ouvrage: "L'atmosphère".  L’ouvrage du centre "La pluralité des mondes habités" est relié avec la peau d’une femme dont le savant avait admiré les superbes épaules au cours d'une soirée. Le troisième ouvrage comporte une dédicace à sa 2ème épouse Gabrielle Renaudot.

Enfin le magnifique parc attenant au bâtiment, où se trouve la tombe de Camille Flammarion.

L'apport de cette visite, sur le plan de l'observation du ciel, fut certes relativement modeste, tant les télescopes ont fait de progrès aujourd'hui, mais ce fut en réalité une plongée dans l'univers du 19ème siècle, sous la houlette d'un véritable passionné, Mr Oger, que nous devons grandement remercier.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire