Qui sommes nous ?



*************** QUI SOMMES NOUS ?
*******************


Nous sommes une association d'amateurs qui pratiquons la reliure pour notre propre plaisir. Notre local se situe à Draveil, au fond de l'allée du Portugal, qui longe la base de Loisirs.
Notre atelier est ouvert les Samedi matin (9h-12h) et après-midi (14h-17h), en présence de notre professeur, Mme Royer; mais également le Mardi matin et le Jeudi matin, sans cette dernière, et cela toute l'année à l'exception des jours fériés du calendrier.
Nous recevrons avec plaisir toute personne intéressée par la mise en valeur ou la sauvegarde des livres, pour connaître notre travail, nous voir à l'ouvrage, poser des questions au professeur, éventuellement s'inscrire à notre atelier, pourquoi pas ? ... cela à tout moment de l'année.
Donc à bientôt.........


Un mot du Président.
Ce blog est le blog de tous les Lieurs. Chacun peut y intervenir librement, insérer du texte, des photos,... Il n'y a pas de censure. Certes, on le constatera; la signature est le plus souvent celle du Président...timidité ? réticence devant l'ordinateur ? Allez savoir ! Peu importe; qui a choisi le rôle de l'animateur se doit de l'assumer !
Mais là n'est pas mon propos. Animateur, certes, mais pas formateur (il y a un professeur pour cela). Dans mes articles, je présenterai des travaux d'adhérents. Je n'ai pas qualité pour les juger. Le choix des œuvres présentées ne résulte que de la bonne volonté des adhérents de me les confier pour les photos. Les remarques que j'y ferai ne reflètent que l'impression d'un quidam qui, certes, aime les beaux livres, mais sans compétence particulière sur le sujet. Je me donne la position d'un journaliste, aucunement celle d'un spécialiste. Je tenais à préciser ce point, afin qu'il n'y ait pas de malentendu.




jeudi 2 mars 2017

Mystère des bibliothèques...


Source des photos: internet.
Les photos peuvent être agrandies en cliquant dessus

Texte de Camille

Mystère des bibliothèques. Univers feutré de bois blond ou de bois sombre, comme vitrifié sous sa patine. Etrange ambiance que cette lumière blafarde, chichement mesurée pour chaque lecteur à son poste.

Bibliothèque de l'Hotel de Ville, Paris
On n’y parle pas, on murmure ; on n’y marche pas, on survole. Le temps d'ici n'est pas celui des heures, ni celui des jours; il est celui des siècles, des millénaires de l'écrit.


Bibliothèque Richelieu, salle ovale (av. travaux) Paris

 Quel mystère se cache donc dans ces rayonnages démesurés, où tout est infini. Rayonnages infiniment tournants de la Bibliothèque Richelieu (salle ovale, Paris), rayonnages infiniment longs, infiniment hauts de la bibliothèque du Trinity College (Dublin), étagères infinies abritant des infinités d'ouvrages. 

Que racontent ces suites interminables de livres, par milliers, par millions ?

Bibliothèque du Trinity College, Dublin

Romans innombrables des actions humaines, des quotidiens banals ou extraordinaires.  Récits de vies vraiment ou faussement héroïques, déclinées en une infinie redondance et une infinité de sensibilités. Expression interminable des passions humaines, du bien et du mal, de l’amour, de la haine, du génie et de la fureur des hommes. 

Où se cache donc dans cet océan la pépite qui ferait mouche, la pensée juste que l’on n’aurait pas relevée, le vers unique qui mériterait de rester gravé dans nos mémoires ? 

Bibliothèque Peabody, Mount Vernon, Baltimore
 Infinis encore les rayons du savoir,  relations méticuleuses des tâtonnements et des égarements de la science ; théories grotesques mille fois ressassées au milieu desquelles se loge, discret, fugace, le génial trait de lumière, celui qui en son temps a contribué tant soit peu à faire avancer le monde. 

Y a t-il dans cet océan de savoir et de non-savoir quelque vérité restée ignorée, quelque fulgurance qui attendrait son heure ?

Ni historien ni chercheur, quelle est ma place dans ces hallucinantes cathédrales de l’écrit ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire